Guillaume fait son cinéma 5

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Guillaume fait son cinéma 5Dans ce chapitre, nous prenons la place de Céline, prête à passer son test porno et sa visite.Céline se retrouve donc seule avec Lila, prête à passer un test de culture porno. Elle appréhende, mais, en bonne petite scolaire, elle a révisé en ingurgitant quelques vidéos avant de venir, en préparation. Lila prend la parole :-Je vais te montrer un ensemble de vidéos de moi, et tu vas devoir retrouver les positions dans un premier temps, ça te donnera un aperçu de ce que l’on fait ici.Céline est peu à l’aise et passe vite de vidéo en vidéo, mais elle s’en sort avec des résultats plus que positifs. Lila lui dit qu’elle est bien au-dessus au niveau des noms qu’elle le pensait, mais elle sait que ce n’est que du théorique.-Bon, comme tu as pu le voir si tu a regardé d’autres vidéos déjà, ici on préfère rester soft. Ici, nous, actrices et acteurs, sommes forces de propositions, et nous demandons de pas trop nous imposer de trucs. Nous sommes très peu pour les pénétrations multiples et autre, sauf si l’actrice elle-même le suggère. Sur ce, elle passe au second test sur les sex-toys. Elle sort une boite remplie de tout ce qu’une femme peut s’acheter en sex-toys.-Bon, voila, je vais t’expliquer à quoi ils servent.Elle en tire un dans la boite, un petit vibro très fin.-Ah, bien pour commencé, la base. Le vibro, celui-là est le passe-partout. Pas d’un grand effet, mais bon, il bosse bien, en vibration sur le clito et avec une petite pénétration.Elle continue de montrer des sex-toys à Céline, et cette dernière croit même reconnaître dans les boules de geisha un objet qu’elle a déjà vu dans les placards de sa mère. Lila continue de sortir des sex-toys, voire de s’en servir pour expliquer, ce qui fait qu’elle se retrouve avec des pinces aux tétons et un œuf dans la culotte. Elle en profite pour poser quelque questions- Alors comme ça j’ai appris que ta mère était très enthousiasme à ta venue ici. C’est … rare.- Je ne savais pas, je n’en ai pas trop parlé avec elle pour tout dire. Elle m’a juste dit de profiter et de me lâcher !- Oui, elle a beaucoup parlé avec Miss Sonia pour tout dire. J’ai appris aussi que tu avais une sœur.- Oui, une tuzla escort sœur jumelle. Pourquoi ?- Non, tu devrais savoir bientôt . Ah, tiens, celui-là, c’est le womaniser. Ça, c’est le top du top, mais c’est aussi dévastateur. Je ne te le conseille pas, ou en tout cas pas pour tout de suite. Ah mince, j’ai pas fait gaffe a l’heure. Va falloir que tu passes chez la doctoresse, ce serait ballot qu’elle t’attende !Céline part donc dans les couloirs du studio et entend que ça c’est bien animé autour d’elle. Elle entend d’ailleurs une femme prendre bien du plaisir dans le box, non loin. Céline s’y dirige naturellement et observe la scène qui va devenir son quotidien pour quelques semaines. Elle voit, sur le plateau, un cameraman et un preneur son, puis deux personnes juste en train d’observer, plus elle.Quand elle se concentre, elle voit une grande noire, belle et souriante. Elle regarde et voit qu’elle se masturbe avec le fameux womaniser. Quand elle voit la belle black jouer avec, elle comprend le message de Lila. Elle ne reste que peu de temps et repart vers la salle de la doctoresse. Dans ses pensées, et Dieu sait qu’elle en a en ce moment, elle poursuit son chemin, le fil de sa réflexion perturbé par les cris et les quelques insultes qu’elle entend.Elle trouve d’où vient ce bruit en passant devant un plateau où le réalisateur se prend la tête avec deux acteurs et une actrice. C’est à ce moment là que Céline se rappelle que Lila leur avait indiqué qu’ils avaient des problèmes avec ce réalisateur, et tout semble se confirmer. Mais bon, Céline n’a pas trop le temps de s’en inquiéter, et la voilà arrivée dans le couloir. Elle se retrouve devant deux présences bien connues, sa sœur et sa mère. Elle se demande bien se qui va se passer, sa mère ne lui ayant rien dit. Mais elle est souriante et semble accueillir l’arrivée de sa fille en justaucorps d’un sourire non forcé, voire heureux. -Je vois qu’il se sont déjà occupés de tes affaires. Je pense que c’est une bonne chose pour toi, tu te sentiras plus facilement à ta place comme ça, sans forcément te renier. Il faut quand même que tu restes toi-même ! -Merci, maman. Tu viens faire quoi, ici, en tuzla escort bayan fait ? Tu ne m’avais pas prévenue, pareil pour Emma. – Oui, surprise ! Emma était trop intriguée et trop envieuse que tu puisses venir ici pour ne pas trouver un moyen de partager ça avec toi. Du coup, en parlant avec Sonia, nous lui avons trouvé un petit poste de mannequin photo pour la partie boutique du studio.- C’est pas mal, hein ? dit Emma. Mais bon, c’est pas aussi cool que toi !Céline semble un peu étonnée et un peu déboussolée. Elle sait que sa sœur est assez à l’aise avec les hommes, mais elle ignorait qu’elle l’était assez pour poser nue sur Internet. De son côté, le fait que sa mère, aussi peu intrusive quant à la sexualité de ses enfants, l’encourage à apprécier cette expérience n’est pas si étrange, lorsque l’on a connaissance du spécimen. La doctoresse, qui se faisait attendre par le groupe des trois filles, arrive enfin. Elle se rattache les cheveux alors qu’elle leur demande d’entrer, et elle en profite pour fermer sa blouse ouverte laissant apparaître, avec une décontraction totale, son corps nu en dessous.-Bonjour, mesdames. Je vois que de belles jeunes femmes viennent nous rejoindre ici, que de joie. Madame, je dois vous dire que vous avez effectué un super travail en les mettant au monde. -Merci. Moi aussi, j’en suis fière. – Vous avez de quoi ! Bon, je dois donc valider vos contrats pour travailler ici. Je pense que, vu votre âge (les deux sœurs sont bien évidemment majeures), ceux-ci devraient être une formalité . Bon, avant ça, j’aimerais savoir, en tant que mère, ce que vous voulez imposer comme limites à vos filles ici, car je pense qu’elles pourraient être emmenées à faire certaines découvertes.-Je crois, pour avoir fait le tour ici et avoir longuement parlé avec Sonia, pouvoir dire que je ne donnerai aucune limite à mes filles. Je sais qu’elles seront très bien encadrées et entourées, ici.La doctoresse semble bien contente de la réponse, note un petit truc sur un cahier pendant que les deux sœurs se regardent, un peu étonnées de la réponse de leur mère.-bon, je crois que nous n’avons plus besoin de vous, madame. Je pense que vous escort tuzla pouvez continuer votre visite avec Sonia.La mère de nos deux jumelles prend donc congé après ces dires et laisse ses filles seules avec la doctoresse.-Bon, maintenant que l’on se retrouve entre nous, je vais vous demander de remplir un petit document standard de 4 pages et une petite fiche pour d’autres petits « suppléments » spécial studio. Des questions ? -Heu, oui. Je vois certaines questions et je me demande, si on sait pas ou si on ne peut pas répondre, ce qu’on doit faire, demande Céline. -Ah oui, c’est vrai que, par rapport aux filles habituées à faire ce questionnaire, vous laisserez un blanc, je comprendrai. La première qui finit viendra dans le fauteuil après, et toute nu. Pas de chichi, ici.Les deux sœurs prennent donc un stylo pour compléter le document. Les premières questions restent simples : identité, poids, taille. Puis arrivent les questions plus intimes, comme la taille de sous-tifs. Puis les questions sont plus orientées sur les pratiques sexuelles réalisées, les protections utilisées. Céline n’arrive à répondre à rien, sauf en ce qui concerne la contraception. Ça, elle sait qu’elle a un implant, c’est au moins ça de rempli.Puis la dernière partie du feuillet arrive. Là, c’est devenu un peu plus difficile de répondre. Le chapitre a pour thème évolution physique, et Céline comprend vite ce qui lui est demandé.Elle observe le papier dans le doute, puis commence à lister les différents points qu’elle voit. Épilation définitive. Le stylo coche « oui » après 30 secondes de réflexion : Céline n’est pas forcément fan de ses poils. augmentation mammaire. Aucun doute : non. Piercings. Oui, elle a toujours voulu un piercing, mais elle ne sait où. Elle regarde. Arcade : trop voyant. Langue : gênant. Lèvres : non, elle ne veut rien de visible. Il ne reste plus que seins et clitoris. Le stylo reste deux minutes dessus, puis, par un geste fou, Céline coche les cases des deux seins et du clito. D’autres choses sont proposées, mais tout est naturellement repoussé par Céline, mais qui lui en voudrai : ce qu’elle a déjà coché représente un pas de géant. Elle regarde et voit sa sœur encore en grande réflexion, fermant les yeux et comptant par moments. Bizarre, pense-t-elle. Pour Céline, c’est donc le moment de se déshabiller. Elle le fait, mais elle devient rouge. La voilà prête pour son passage devant la doctoresse

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32