Géraldine tome 2-Chapitre 56

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Géraldine tome 2-Chapitre 56Chapitre 56 – « Petits soins » pour soumises“ -AHOUAHOU !!! AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Hurlait la Pink Lady, sous le poing de Maître Alexis, qui s’était invité dans son anus, qu’elle tortillait dans un vain et inutile espoir d’y échapper.“ – Tu as de la chance que je ne t’ai pas gagné, petite chienne….J’aurais fait de toi une chienne à vendre chaque soir dans mon club pour te faire dilater…Mais je verrais cela avec ta Maîtresse !” Dit Maître Alexis, en tournant son poing dans l’anus de la Pink Lady, tandis que son autre main caressait le ballon de hand-ball étiré par son humbler.“ -AHOUAHOU !!! AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Continua de hurler la Pink Lady, sous son anus dilaté par le large poing, tout en pensant à un éventuel avenir dans le club de Maître Alexis.Maître Laurent arriva presque à son secours, mais ce fut plutôt pour lui remettre son plug-queue de chasteté, et relié tous ses plugs à son broîtier électrique, la descendant ensuite de la table de préparation, l’emmenant à l’extérieur du chenil pour rejoindre Maîtresse Xaviera.« -AAOOUU !!! WUF WUF !!! AAOOUU !!! » Couinait la Pink Lady, sous ses «petites» couilles étirées, tandis que le mouvement de son postérieur faisait que son pom-pom queue bougeait comiquement à chaque mouvement de ses pattes arrières, sous le regard amusé de Maître Alexis, qui la suivait.“ – Ma petite Pink Lady pour le week-end…La Maîtresse de Géraldine veut être seule avec elle, donc finalement je ne te récupère que Lundi, petite Kitty !”  Dit Maîtresse Xaviera, en couvrant de lunettes steampunk opaque, le regard plein de larmes de sa chatte à cette annonce brutale de rester encore tout un week-end entre les mains de Maître Laurent et celles de Maître Hugo.“ – HAAAANNNNNN !!! S’I OU’ PLAI !!! NAAAANNN ,MAI’RESSE, PI’IE !!! MEOOOOW !!! ME ‘AISSER ‘AS ICI , NAAAANNNNNN !!! ”  Hurla de désespoir la pauvre chatte aveugle, en essayant de se débattre dans ses solides entraves, sentant les mains de sa Maîtresse se désintéresser de son petit clito, qu’elle sentait prisonnier du câble électrique, tandis que les sabots de la pony girl venaient de s’arrêter prés d’elle.“ – Très belle course, petite Géraldine! Ta Maîtresse vient te chercher en fin de journée….Tu as juste à me préparer les contrats des nouvelles arrivantes, dont la petite Anale, que tu dois reconnaître, les précisions la concernant sont sur un post-it à ton bureau, petite Géraldine….Laurent, je compte sur vous pour que vous « nettoyiez » ma sale petite Kitty dans votre baignoire !”  Dit Maîtresse Xaviera, sur un ton ironique, en regardant la baignoire à proximité, enterrée dans la terre et remplie par la grêle tombée précédemment, munie d’un grillage cadenassé pour la recouvrir et une lourde planche « bouchon » à coté, tout en prenant la laisse reliée à l’anneau nasal de la Pink Lady, que lui tendait Maître Laurent, avec un vile sourire envers la chatte de la Directrice.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Henni la pony-girl, en acquiesçant de la tête, tandis que ses yeux s’éclaircissaient du plaisir d’enfin voir sa Maîtresse, tortillant ses petites fesses nues sous la fessée de Maîtresse Marina, qui lui murmurait sa chance pour montrer son désir .“ – NAAAANNNNNN !!!’AS ‘A ‘AI’NOI’E, MAI’RESSE, PI’IE !!! MEOOOOW !!! AAARRRGHHH !!! ”  Miaula la pauvre Kitty, en entendant les talons aiguilles de métal de sa Maîtresse s’éloigner, dans les couinements de la chienne qui l’a remplacerai pour le week-end, tout en pensant au supplice de la baignoire, pour y avoir déjà vu des soumises récalcitrantes, tandis que l’électricité traversait de nouveau son corps meurtri, sans plus aucun espoir de voir la prévenante lumière rouge.“ – HAAANNN !!! AAARRRGHHH !!!HAAANNN !!!” Geignit la soumise Anale, quand sa laisse se tendit, refermant un peu plus les pinces japonaises de sa langue et de ses mamelons annelés, son regard se fixant sur le balancier du postérieur de la chienne qui la précédait, qui couinait à chaque mouvement de ses pattes, le regard fixé sur les talons aiguille léopard de Maîtresse Xaviera, en pleine discussion avec Maître Alexis. Pendant que Maîtresse Marina la détachait tranquillement du sulky, Géraldine regarda partir la procession, en repensant à son parcours, laissant ensuite ses pensées s’en aller vers sa Maîtresse, pressée d’être déjà au soir.Après avoir fait le debriefing du premier entraînement de la Pony girl avec Maître Laurent, Maîtresse Marina relâcha enfin Géraldine, pour qu’elle puisse partir vers son activité de secrétariat, tandis que la pauvre Kitty miaulait sous les incessantes impulsions électriques, poussant d’inutiles jérémiades sur son futur bain, dont elle entendait le bruit du karscher remplir la baignoire de métal, pour la suite de sa journée. Quand Géraldine traversa la cour pavée au pas de course, elle fut elle-même surprise par son aisance, bien supérieure qu’a l’aller.Une fois dans ses appartements, elle se déshabilla et s’engouffra sous une rapide douche, se savonnant néanmoins son nouveau corps par de douces caresses, qu’elle rêvait déjà aux mains de sa Maîtresse.Une fois remaquillée et coiffée, Géraldine se glissa dans la robe de geisha en latex violet, qu’elle avait préparé sur son lit , faisant tuzla escort sortir par les petites ouvertures prévues, son petit clito flasque et les mamelons annelés de sa poitrine, que son étroit corset faisait se gonfler encore plus. Une fois prête, Géraldine admira son look du jour dans la glace, savourant la vue de ses petites fesses gainées de latex, que le galbe de ses longues jambes chaussées de ses hautes plates-formes noires mettait encore plus en valeur, et ce malgré la courte chaîne qui reliait ses entraves de chevilles. Son collier de maintien assorti à son corset et entraves, mettait encore plus son visage devenu si féminin et savamment maquillé, qui faisait ressortir le métal de son anneau nasal. Ses yeux sombres aux très longs cils et ses lèvres noires dessinant un sourire de satisfaction, avant qu’elle y engouffre un large gag-ball violet. Elle réajusta ensuite sa coiffure de ses longs ongles assortis à sa robe, ébouriffant un peu plus son chignon noir de jais agrémenté de mèches violettes rappelant la couleur de sa robe. Géraldine fixa des barres d’entraves de métal de chaque coté de son collier de maintien, et positionna ses entraves de poignets à chaque extrémité, et cliqua sur le bouton de la souris de son ordinateur, bloquant ainsi ses entraves, de façon définitive. L’écran afficha « Ouverture des entraves pour 20 heures «, sûrement l’heure, où sa Maîtresse passerai la chercher, et pensa qu’il était bon que ses mains soient entravées, sinon , elle se caresserait de désirs. Elle s’empara des dossiers en attente, celui d’un soumis, qui allait arriver durant le week-end, dont la Maîtresse souhaitait une transformation en oursonne rose, et celui de la future Sissy Slut, qu’allait devenir Anale, et commença à lire, tout en commençant à taper le contrat sur son clavier comme elle pouvait, en pensant à ce géant d’Arnaud vendu à Maître Alexis, et qui allait devenir une Sissy Slut des plus actives, vu les consignes laissées par son Maître. La procession venait d’arriver à la salle “ ESPRIT D’OUVERTURE ”, où Sonia était en pleine notation de l’évaluation de ses élèves, aveugles et sourdes, mais loin d’être muettes malgré leurs gag-balls, et qui gémissaient sur les chaises aux larges godes gradués, qui les empalaient un peu plus à chaque fois. Mais la Sissy Slut la moins bien lotie était Alexandra, qui vu ses notes désastreuses avait le privilège du chevalet, où elle était solidement sanglée, son harnais de tête muni d’un large ring-gag suffisamment étiré pour que sa bouche soit tout aussi disponible que son trou béant, pour le moment écartelé par un spéculum gracieusement ouvert. “ – Je ne pensais pas revoir le petit cul de votre soumise à ouvrir si rapidement…Voulez vous qu’elle teste le seul atelier libre ?…. Je pense que vos services aideraient grandement cette petite salope d’Alexandra à remonter sa note de mon cours, avant ma signature, bien sur !”  Dit Sonia, en caressant le large gode qui ornait sa ceinture, tout en montrant la poutre d’évolution.“ – Ce serai avec grand plaisir ! Et Anale sera ravie de tester le plus copieux de votre poutre d’évolution !” Plaisanta Maître Alexis, en attirant sa soumise vers le bout de la poutre, où trônait un gode en forme de cône de plus de 30 cm de haut d’une largeur extrême à la base, et qui était gradué pour étalonner la qualité de la progression d’ouverture anale des soumises.  “ – HAAANNN !!! AAARRRGHHH !!!S’I OU’ PLAI !!NAAAANNN ,MAI’RE, PI’IE !!!NAAAANNN!!!” Supplia la soumise Anale, en essayant de résister inconsciemment à son Maître, en voyant le cône prévu pour elle.“ – Garde de quoi couiner, petite salope, tu vas sagement t’empaler la-dessus comme la chienne soumise que tu es maintenant !” Murmura sèchement Maître Alexis à l’oreille de sa soumise apeurée, en tirant des coups secs sur sa laisse pour refermer un peu plus les pinces japonaises, tout en lui montrant la télécommande qu’il portait à sa ceinture, avant de lui retirer son crochet anal. “ – Haaannnn…‘Ui , Mai’re…Pa’don’Me’ci, Mai’re ! AAARRRGHHH !!!MMMMMMMPPHHH !!! ” Couina la Sissy Anale, se résignant à son sort à la vue de la télécommande électrique, tout en se retrouvant presque étouffé par le deepthroat provoqué par son crochet anal, que son Maître venait d’engouffrer en force dans sa bouche écartelée par son large ring-gag.Sans un mot, et dans un regard autoritaire, Maître Alexis positionna sa soumise Anale au dessus du cône largement enduit de lubrifiant, et lui fit signe de son doigt de descendre pour qu’elle empale son anus encore béant dessus.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAAAAHHHHH !!! PI’IE, MAI’RE  !!!MMMMMMMPPHHH !!! ” Pleurnicha la pauvre Anale, en sentant son anus commencer à s’écarteler sur le cône, comme il l’avait déjà été sous le poing de son Maître, ou de ses acolytes, tout fléchissant sur ses jambes avec ses mains sur la poutre pour freiner sa descente .“ – Tu vas bien fatiguer, petite chienne…Et laisse ton cul de Salope soumise descendre !” Dit Maître Alexis, sur un ton ironique, dont la position des mains de sa soumise sur la poutre ne lui avait pas échapper, prenant deux larges sangles avec lesquelles aider par la formatrice, il replia les jambes de sa soumise, pour ainsi la mettre dans le vide, en simple tuzla escort bayan équilibre sur ses bras.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! S’I OU’ PLAI !!MAI’RE, PI’IE !!!NAAAANNN!!!AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Hurla la pauvre Anale dans son deepthroat, sentant déjà ses bras fléchir, affaiblis par la fatigue et le manque de nutrition depuis qu’elle était devenue la possession de Maître Alexis, faisant ainsi que son anus venait rapidement d’atteindre la marque des 7 centimètres, et continuait de descendre.“ – A nous maintenant, petite Alexandra !” Dit Maître Alexis, se désintéressant de sa soumise empalée, pour libérer le spéculum de l’anus de la Sissy bloquée sur le chevalet, qui en resta béant d’accueil.“ – HAAANNN !!! S’I OU’ PLAI !!NAAAANNN ,MAI’RESSES,’AS ‘CA, PI’IE !!!NAAAANNN!!!” Supplia la petite Sissy Alexandra, ses yeux suppliants Maîtresse Xaviera et sa formatrice, en voyant dans les glaces, le Maître de la géante enduire sa main fraîchement gantée de latex de crème lubrifiante.“ – Profite, petite Alexandra, ce n’est pas tous les jours que nous avons la visite d’un dominant aussi Poing …tilleux que Maître Alexis !” Dit Sonia, en se positionnant devant la Sissy aux yeux affolés, en sentant la main gantée enduire son anus resté béant.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!!NAAAANNN!!!AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Hurla la pauvre Alexandra, essayant en vain de se débattre dans ses entraves, quand son anus s’écarta sous la pression du poing qui y rentrait, sa bouche écartelée par son large ring-gag venant de recevoir le large gode de sa formatrice pour un profond deepthroat.“ – Faute de tableau d’honneur, petite Alexandra, tu auras toujours un poing de plus ! J’aurai du t’en faire profiter autant que Slutty et Géraldine !” Dit la formatrice, en jetant un œil à la Pink Lady, au petit bout de queue frétillant, tout en pensant à la secrétaire, qu’elle aurait bien aimé saluer, malgré ses notes bien au-dessus de la moyenne. Géraldine venait de finir de taper le contrat de Anale, ainsi que la feuille des opérations prévues pour elle par son Maître, qu’elle allait remettre à l’infirmière en chef Clara. Elle avait également rédigé la nouvelle directive désiré par Maîtresse Xaviera, pour la bonne stimulation des Sissies en éducation. En la relisant, la secrétaire fut contente d’avoir fini son cursus « scolaire » avec d’excellentes notes dans toutes les matières. La directive de Madame la Directrice était claire, elle supprimait les soirées entravées par leurs camarades de chambres pour les sissies dernières de leur cours, pour les remplacer par des nuits reparties entre le chenil et le donjon, voir même dans la cour, accompagnées par une Confortable et étroite surveillance, avec le choix de Maîtresse Xaviera pour celles qui passerait le week-end dans un des Confortables et Chaleureux lieux de villégiature de l’école. Géraldine eu une petite pensée pour ses pauvres nouvelles arrivantes, dont elle en connaissait déjà deux, en la personne de Maura et de Anale, mais ce serait aussi le cas pour Slutty, qui elle l’avait appris récemment, devait redoubler « parce que juger encore trop rebelle » par des formatrices, et de Maîtresse Xaviera, malgré le fait qu’être une chienne Pink Lady depuis quelques jours, l’avait passablement calmée. C’est dans des pensées entre jalousie et frisson, en se doutant qu’elles subiraient sans nul doute l’attention particulière des Maîtres de ses hauts lieux de Confort,que Géraldine se dirigea vers le siège de l’infirmerie en trottinant à petits pas, causés par ses chevilles entravées et l’étroitesse de sa robe au niveau des genoux, tandis que ses petites fesses bien pleines par son large « rosebud » de métal, se tortillaient aguichantes à chacun de ses pas . Quand elle arriva Clara était justement en train de s’occuper de Maura, solidement sanglée sur son lit en « Y », et dont le corps avait bien changé. Ayant subi une liposuccion, son ventre avait en grande partie disparu, mais était en plus comprimé dans un épais corset de latex, que l’infirmière resserrait un peu plus toutes les 4 heures, une taille de guêpe ayant été exigée par sa Maîtresse, cela ne faisait que plus ressortir son opulente poitrine annelée, dont l’infirmière en chef refaisait les pansements. Géraldine constata également que la Sissy Slut Maura ne possédait plus entre ses jambes écartées, que le tatouage d’un « M » en lettres gothiques au-dessus son minuscule clito sans vie et débarrassé de ses attributs, orné d’un prince Albert aussi gros que lui.“ – Géraldine ! Que me vaux l’honneur de ta visite, petite Sissy ?” Demanda l’infirmière, en jetant un œil plein de désirs envers la soumise-secrétaire aux mains entravées par les barres d’écartements.“ – Mmmpphh…’a ‘iste ‘es opé’a’ions pou’ ‘a ‘ Sissy Anale de Mai’re A’exis, Ma’ame…Mmmpphh…” Répondît la soumise-secrétaire, tandis qu’un petit filet de bave s’échappait de son gag-ball, pour glisser sur son opulante poitrine « prisonnière » de la douceur de sa robe latex.“ – Parfait ….Ambre m’a prévenu de l’arrivée de la salope géante de la vente ! Pose cela sur le bureau, petite Pony…Je finis avec Mademoiselle Maura et je vérifie ta marque ?” Dit Clara, en glissant un long et large gode dans l’anus déjà escort tuzla bien dilaté de sa patiente, dont le visage orné de quelques piercings avait également changé.“ – HAAAANNNN !!! A’ETEZ ,S’OP !!! PI’IE ,MA’AME!!! PAS EN’ORE CA , S’I OU’ PLAI !!!NAAAANNN !!! ”Geignait la pauvre Maura, dont la bouche aux lèvres fraîchement siliconées et aux contours tatoués était écartelée par un large ring-gag, laissant entrevoir les trois piercings qui affublaient maintenant sa langue de future Sissy Slut, tandis que de grosses larmes coulaient de ses yeux redessinés par une opération, surmontés par le dessin de ses sourcils tatoués.“ – Tu as encore quelques jours entre mes mains, petite Maura….Profites !” Ironisa l’infirmière en chef , en couvrant les yeux de la pauvre Maura par les lunettes vidéos, avant de lui faire descendre un gode transpercé d’un câble d’alimentation fixé sur une machine, appuyant enfin sur la mise en route du « conditionneur »“ – MMMMMMMPPHHH !!!NAAAANNN , PI’IE !!!AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH !!! ” Pleurnicha la pauvre petite Maura, quand elle sentit son anus se détendre sous l’invasion du large gode, tandis que celui insérer dans sa bouche écartelée, s’enfonçait dans un deepthroat tout en déversant un goutte à goutte de cocktail, qui associé aux images déversées devant ses yeux, la conditionnait irréversiblement pour devenir une Sissy Slut pour les désirs les plus pervers de sa Maîtresse. “ – A nous, petite Pony !” Dit Clara, abandonnant par un regard amusé la « pauvre » Maura, qui commençait de se tortiller de plaisir, sous l’effet du cocktail déjà ingurgité en matinée, et des godes qui l’a pénétrait, claquant au passage les petites fesses de la soumise-secrétaire, qui l’avait sagement attendu à son bureau.Sans un mot, l’infirmière tira sur les pressions, dont était pourvu la robe de latex au niveau des fesses, se libérant ainsi une vue paradisiaque sur l’anus dilaté par un large rosebud à pierre noire, dégageant ensuite le marquage qui avait fait de Géraldine, une Pony Girl.“ – Ma crème fait des miracles, petite Pony…Ta Maîtresse va maintenant pouvoir pleinement profiter de la croupe de sa Pony !” Dit Clara, en caressant la marque de sa main gantée, la laissant se glisser sur le « rosebud », qui ressemblait plus a un plug, pour le pousser un peu dans l’anus de la secrétaire, qu’elle savait si accueillant.“ – Mmmpphh…Haaannnn !Me’ci, Ma’ame ! Mmmpphh… ”  Répondit Géraldine, dans un soupir attestant du bien fondé de la poussée, laissant l’ infirmière essuyer d’une caresse le filet de bave, qui s’écoulait de son gag-ball, tandis qu’elle voyait d’un regard lascif l’intérêt que lui portait Clara grossir sous sa courte robe de latex.En un instant, la main experte de l’infirmière libéra l’anus de la secrétaire entravée, le « rosebud » aussitôt remplacé par le sexe imposant de l’infirmière en chef, qui lui coucha sa poitrine annelée sur son bureau.“ – MMMMMMPPHHH!!!AAAHHHH !!!‘UUIIII!!!IIIIIIHHH!!! MMMMMMPPHHH!!!”  Se mit à gémir la soumise-secrétaire, sous les va et vient puissants de l’infirmière, qui lui claquait ses fesses offertes et soumise de sa longue main gantée.Sans un mot, tout en continuant de la pénétrer de son large sexe, Clara lui desserra son gag-ball d’une main experte, et se retira afin de coucher la secrétaire, le dos sur le bureau, tout en lui laissant sa tête dans le vide.“ – MMMMMMMPPHHH !!! AAARRRGHHH !!! MMMMPPHHH !!! ” Déglutit la soumise-secrétaire, tandis que ses yeux s’embuaient légèrement, quand le sexe de infirmière en chef vint taper le fond de sa gorge, facilement accessible par sa tête renversée.L’infirmière empoigna la tête de la soumise impuissante, et lui imposa des va et vient sans relâche dans sa bouche, dont le rouge à lèvres se déposait sur le clito pénétrant, qui déversa son nectar.“ – Haaannnnn…..Me’ci, Ma’ame ! Mmmpphh… ”  Soupira la soumise-secrétaire, quand sa bouche fut enfin libérée du sexe de l’infirmière, qui sans un mot lui remettait son gag-ball, enfermant sa semence dans la bouche de la secrétaire.“ – Tu es une gourmande, petite Géraldine!” Dit Clara, en remaquillant les lèvres de la secrétaire soumise, d’un rouge à lèvres identique à celui qui s’était répandu sur son sexe soulagé, claquant ensuite les fesses nues pour qu’elles se présentent pour retrouver leur Confort.“ – Mmmpph….‘Ui, Ma’ame !Me’ci, Ma’ame ! Mmmpphh… ”  Soupira la secrétaire, acquiesçant de sa perpétuelle gourmandise, en tortillant ses petites fesses pour y accueillir son large « rosebud » de métal, que la main experte de l’infirmière en chef poussait avec dextérité.“ – Allez file ! Et passe un bon week-end, petite Géraldine !” Dit l’infirmière, en fessant les petites fesses sur lesquelles elle venait de réajuster la robe de latex de la secrétaire soumise.“ – Mmmpph….Me’ci, Ma’ame ! Mmmpphh… ”  Remercia la secrétaire, en partant d’un pas chaloupé, dont la vue excita l’esprit de l’infirmière, qui pensa à sa petite Ambre en s’avançant vers sa patiente, tandis que celui de Géraldine rêvassait déjà aux plaisirs d’être bientôt avec sa Maîtresse.“ – MMMMMMMPPHHH !!! IIIIIIHHHH !!!!! S’I OU’ PLAI, MA’AME !PI’IE !!!AAARRRGHHH !!! MMMMMMMPPHHH !!! ” Couina la pauvre petite Maura, en sentant la Fuck-machine s’accélérer, tandis que ses mamelons annelés devenaient la proie de pinces japonaises.En entendant Maura gémir, Géraldine se retourna sur elle, en pensant que le deuxième lit de cette pièce profiterai bientôt d’une nouvelle patiente, par la présence de la soumise Anale.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32